In Memoriam

Trois concepteurs furent à l’origine de ce site pour la mémoire des 400 000 hommes et femmes soldats de la Première Armée Française en 1944/1945 qui contribua à rendre à la France sa liberté et son rang dans le monde : Noël COURTAIGNE, général René AUVIN, colonel René MASSONNAT. Il fut décidé d’ajouter lors de leurs disparitions successives une notice sur leur action si efficace pour le site que  celui-ci connut rapidement un succès national et international remarquable, qui dure encore. Il fut très émouvant de constater que ce site, approuvé pour la Mémoire par les plus hautes autorités civiles et militaires Françaises, était attendu par les familles de nos tués et disparus.

Noël COURTAIGNE nous a quitté  le 18 décembre 2015 à la suite d’une longue et très cruelle maladie. Nous ne l’oublierons pas car nous avons ensemble, et grâce à lui, concrétisé un rêve !

Noël Courtaigne (1948 - 2015)

Noël Courtaigne (1948 – 2015)

Pendant toute l’année 2010 nous avons recherché comment faire revivre le souvenir des Rhin et Danube sans soutien, sans budget ni relations.Et ce fut en janvier 2011 la rencontre miraculeuse avec lui où nous avons compris que la solution était un site. Il donna tout de suite  son accord pour une telle création. Ce fut, pour nous trois, un très important travail de onze mois pour établir un plan, écrire 257 pages, trouver avec autorisation 232 photos pour le site www.rhin-et-danube.fr  L’extraordinaire épopée de la Première Armée Française 1944-1945, avec un souci constant d’exactitude. Noël présenta  cette documentation d’une façon si artistique et facile à consulter que ce fut un succès immédiat, inattendu et inespéré. Au moment de son départ, il savait que le but du souvenir était atteint avec 106 428 visiteurs de 130 pays.  Ce sera pour nous une consolation de savoir qu’il a toujours pris un vif plaisir à la réalisation  de ce site ; pour notre fête marquant le 100 000 ème visiteur, il nous écrivait « Je suis fier d’avoir participé à ce travail. »

Noël est né le 19 janvier 1948 à Versailles. Il sera diplômé de Philosophie en Sorbonne Toutes ses vacances se passent à Arcachon dans la villa de ses grands-parents. Après une brillante carrière à l’Agence France Presse en France et à l’étranger, il prendra sa retraite à Arcachon en 2010.

C’est toujours avec une profonde émotion et une infinie reconnaissance que nous penserons à lui.

Ce contenu a été publié dans In memoriam. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.